mercredi 31 mai 2017

13 reasons why

Titre: 13 Reasons Why
Auteur: ASHER Jay
Edition:Penguin
Genre: Roman ado
Pages: 320

ISBN: 978-0141-38-777-2

Résumé:

Si tu entends ce message, il est déjà trop tard. Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu'Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l'une des raisons, l'une des treize responsables de sa mort. D'abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d'Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée... C'est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l'oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer...

Mon avis:

Première lecture en anglais depuis bien longtemps, j'étais donc ravie d'enfin pouvoir me lancer dedans. La série Netflix a fait beaucoup de bruit et je voulais absolument découvrir le livre d'abord.
C'est chose faite. Et à l'heure où je vous écrit je suis au troisième épisode de la série.

J'ai bien aimé le livre. Jay ASHER a une plume fluide, il se lit très facilement et nous emporte rapidement dans le vif du sujet.
On découvre donc Clay, jeune lycéen encore ébranlé par le suicide d'une fille de son école: Hannah Baker.Un jour il reçoit une boite contenant des cassettes. En les écoutant, il reconnait la voix de Hannah. Elle explique que ces cassettes sont adressées aux 13 personnes qui l'auraient poussées au suicide. Clay n'en revient pas d'être sur cette fameuse liste. Il se met alors à écouter les cassettes et à arpenter la ville, suivant la voix d'une fille qui n'est plus.

Nous suivons Clay. On assiste à son étonnement et on l'accompagne craintifs dans ses interrogations au fil des cassettes. Pourquoi lui? Mais en plus de ses pensées et ses émotions, ce sont surtout ceux d'Hannah qu'on découvre. L'histoire d'une jeune fille d'abord pleine de rêves, et d'espoir, qui voit sa vie changer à cause d'une multitude de petits actes. Un effet papillon qui ne sera pas sans conséquences.

Je n'ai pas vraiment l'habitude de lire des livres sur le sujet. Le harcèlement, le suicide... Ce ne sont pas mes thèmes de prédilection. Toutefois il est important de garder à l'esprit que cela existe. 13 reasons why est assez original. Dans sa construction d'abord, mais surtout dans son avis sur la question. Bien sur, chacun est libre d’interprété à sa façon, mais j'ai eu le sentiment que l'auteur justifiais le suicide. Non pas en le présentant comme une solution finale quand on a tout essayé mais...un peu comme une décision personnelle qui ne regarde que nous. 

Concernant les personnages je me suis beaucoup attachée à Clay et Tony. Hannah m'a un peu exaspérée vers la fin mais elle reste en soi un bon personnage, bien construit et très intéressant à suivre. Ceux de la liste sont intrigants. On se demande à chaque fois où ça va déraper et ce qu'ils vont faire de travers. 
Au final ce sont des lycéens, ils se cherchent il sont mal dans leur peau et parfois nuire et se moquer des autres, leur permet  de se sentir mieux. Malheureusement ils oublient à quel point cela peut être fatal. 

Voilà une chouette lecture et je me réjouis d'avancer dans la série Netflix qui, parait-il, peaufine les zones d'ombres du livre et ajoute quelques détails et précisions. 


 

mardi 16 mai 2017

Le souffe de la pierre d'Irlande 1

Titre: Le souffle de la pierre d'Irlande
Auteur: Eric SIMARD
Edition: Magnar Jeunesse
Collection: TIPIK Junior
Genre: Jeunesse, Enquête, Fantastique
Pages:

ISBN: 978-2-210-96926-1

Résumé:

L'Irlande... Quelle mouche a donc piqué la mère de William ? Depuis la disparition de son père, en octobre dernier, elle avait pourtant juré qu'elle n'y mettrait plus les pieds. William est ravi à l'idée de découvrir le pays de son père, son ambiance et ses croyances ancestrales ! D'ailleurs, il s'y sent tout de suite à l'aise et pourtant, il s'y passe des choses bien étranges... 
Qui est Fiona, cette jeune aveugle, qui ne supporte pas qu'on touche à la terre, qu'on la gratte pour déterrer des choses qui sont restées si longtemps dans l'obscurité... Serait-elle Anga l'immortelle, Anga la Thuata qui protège la tombe à l'émeraude que sa mère recherche absolument ? Ce voyage en Irlande est décidément bien mystérieux...

Mon Avis:

En tant que grande amoureuse de l'Irlande, je me faisais une joie de lire cette série. Dès le départ l'histoire avance très vite. J'ai d'abord pensé que c'était une bonne chose, qu'on ne perdait pas notre temps sur d'inutiles détails, mais au fur et à mesure qu'on avançait dans le récit, je me suis rendue compte que ça allait beaucoup trop vite. On n'avait pas le temps de s'attacher aux personnages ni se faire à l'intrigue. Je n'ai même pas pu m’imprégner de l'ambiance qui me tenait tant à cœur. Celle de l'Irlande, de ses paysages, ses villes et ses pubs. 
En refermant le livre j'ai eu une impression d'inachevé, et surtout que tout allait m'échapper et que j'aurais très vite oublié ce roman. Ce qui m'amène à penser que je ne continuerai certainement pas ma lecture...

Autobiographie d'une Courgette

Titre: Autobiographie d'une Courgette
Auteur: Gilles PARIS
Edition: Flammarion
Genre: roman, ado
Pages: 264

ISBN: 978-2-0813-9070-6

Résumé:
Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal ! La vie même d'Icare - alias Courgette -, neuf ans, n'a rien d'ordinaire: son père est parti faire le tour du monde "avec une poule"; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils. Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre... Jusqu'au jour ou, découvrant un revolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer.


Mon avis:

"Ma vie de Courgette" ; "Autobiographie d'une Courgette", je voyais ça partout! à la télé, en librairie, dans les kiosques, au supermarché et enfin même au cinéma! Je ne pouvais décemment plus y échapper et la curiosité a bien fini par céder.

Gilles PARIS a une plume très légère, un ton qui me fait penser au Petit Nicolas, avec bien entendu un tout autre contexte. Mais l'esprit de l'enfant est là. L'innocence, la naïveté, l'espièglerie. C'est ce qu'on retrouve dans l'écriture de PARIS et qui nous attache tant à l'histoire et surtout à ces enfants, au destin ô combien hors du commun.

Nous suivons donc Icare, alias Courgette qui en essayant de "tuer le ciel" tue accidentellement sa mère. Il est alors placé dans un foyer où il côtoie d'autres enfants aux histoires pas toujours très drôle.
On s'invite dans le quotidien d'Icare. On le suit comme un meilleur pote, on assiste à ses moments de joie, de peine, de franche rigolade, d'engueulade. On l'accompagne dans l'apprentissage de la vie, mais surtout à l'accession du bonheur.

Bien que dramatique, l'auteur n'en fait pourtant pas des tonnes. Il nous décrit cela comme un fleuve avec ses moments calmes et ses instants agités. Il raconte la vie. Et c'est le sourire aux lèvres que l'on referme le livre. On sait que la petite Courgette a un bel avenir qui l'attend!

Une belle histoire, très touchante mais que je conseillerai plutôt aux jeunes adultes. Il me tarde de voir l'adaptation cinématographique, il parait qu'elle est vraiment chouette...